Parlons de nos corps


La relation avec son corps est toujours délicate, que ce soit vis à vis des attentes que l'on a de lui, ou encore, par le regard que les autres lui portent. Le corps est la chose la plus visible de nous-même, avant de parler à une personne, souvent (de moins en moins mais quand même) on la voit, et on la juge par son apparence. Je vais vous parler ici de mon rapport avec mon corps, et de comment il a évolué.

Comment je voyais mon corps, avant

Avant, je n'aimais pas du tout mon corps, je ne l'acceptais pas tel qu'il était. J'étais trop fin, je n'avais pas de muscles saillants, comme les stars. Je n'étais pas du tout bronzé, moi, au soleil, je crame et je deviens rouge pivoine. Je trouvais mes oreilles décollées et moches, je trouvais mon nez trop gros, mes pieds trop grands. J'avais honte de tout mon corps. Quand j'étais au collège et qu'on avait sport, je me pressais pour arriver dans les premiers, me mettre dans un coin et me changer le plus rapidement possible, afin que personne ne me voit. Je faisais tout pour que l'on voit le moins possible mon corps, je portais des vêtements trop larges, du genre beaucoup trop larges pour moi. J'avais de long cheveux qui cachaient le plus possible mon visage, tout ça pour éviter que l'on me voit. Mais ça n'empêchait pas les autres de se moquer de moi, et maintenant avec du recul, je trouve ça normal, en ne voulant pas que l'on me regarde, au final, tout le monde me regardait encore plus.
Je m'en voulais de ne pas ressembler à ce que les autres voulaient que je ressemble. Vous savez, tous ces messages insidieux qui te font comprendre que tu n'es pas comme ils auraient voulu, mon père qui me prend le biceps dès qu'il me voit et me fait comprendre que je ne suis pas assez musclé pour un homme, ou encore les T-shirt qui sont trop larges ou trop courts parce que j'ai pas la carrure pour les porter. Tout ces petits détails du quotidien qui te montrent que t'es pas un "vrai" homme. Je pourrais continuer d'énumérer ce genre d'exemples pendant des heures, mais vous voyez ce que je veux dire, on donne une image standardisée, parfaite, aux hommes, comme aux femmes, et les deux côtés en souffrent.


La vision de mon corps, maintenant

Maintenant, mon corps, je lui vois tous les défauts du monde, mais je l'accepte, quoi que je fasse, ça sera toujours mon corps. Malgré mes tétons trop gros, malgré mon grain de beauté sur la clavicule, malgré mes dents toutes pourries, mes bourrelets et mes oreilles décollées. De mes cheveux fins et fragiles organisés autour d'un épi, à mes grandes oreilles, en passant par mon nez  trop large. Mon corps me fait de la misère, parfois je pense que je devrais faire du sport et me remettre en forme, mais après, je me dis que je m'en fout, je laisse un peu mon corps à l'abandon, tant qu'il fonctionne assez pour me permettre de faire ce que je veux. Plus que l'accepter, je cohabite avec, je ne cherche pas à le changer, mes bras ne seront jamais tout musculeux, mon ventre ne sera jamais celui d'un bodybuildeur, et en même temps, tant mieux. Je ne veux pas que mon corps plaise, je veux juste qu'il plaise à une personne. Je ne cherche plus à prouver quoi que ce soit, j'en ai marre d'être énervé contre mon corps, je veux juste qu'on ai une cohabitation plus ou moins fructueuse.
J'ai appris avec le temps à apprécier certaines choses chez moi, plus ou moins visibles, mais qui m'aident à m'aimer un peu, de mes rides autour de mes yeux, ou encore mes bras, ou d'autres partie de mon corps très spécifiquement. On ne voit tous que nos défauts, mais des fois, il faut savoir se dire que sous un certain angle, on est tous beaux.

J'ai réalisé une vidéo afin d'illustrer mes propos, je vous laisse la regarder. J'espère qu'elle vous plaira !


Et vous, vous le voyez comment votre corps ? Parlez moi de votre corps en commentaire !
 

Commentaires

  1. Je suis un peu comme toi, je trouve toujours quelque chose qui ne va pas sur mon corps, entre les boutons, être trop mince, avoir un sein plus gros que l'autre, des cheveux trop fins...Mais je m'en fiche aujourd'hui, du moment que je plais à mon chéri c'est l'essentiel ! chaque personne est unique et différente et c'est souvent grâce à nos petits défauts qu'on séduit sa moitié ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur, c'est toujours comme ça, nous on se focalise sur nos défauts, mais les autres ne les vois même pas :) C'est pour ça que c'est mieux d'être à deux :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire